[Sommaire] [Téléchargements] [Plan du site] [Forums] [Ecrire]
Recherche

Améliorations des simulacres, coexistence et visibilité des sorts...

par Ethaniael


La Magie est éphémère.

Pourtant, à l’échelle d’une séance de jeu, cela ne se ressent pas toujours : n’est-ce pas courant de voir un Mage Nephilim surpuissant parce qu’il s’est passé il y a quelques jours/mois (en temps de jeu) l’ensemble des sorts d’Agilité du Juste à Beauté du Juste, plus l’anticipation souveraine [1], la vision de chat, etc. Plusieurs éléments pourtant s’opposent à cela, et expliquent pourquoi la Magie est éphémère.

  • Tout d’abord, on peut considérer qu’il existe une perte de cohésion du sort. Les champs perdent leur organisation et le sort se dissipe. Je considère ce phénomène comme lent et négligeable.
  • Mais surtout, de même que l’Orichalque détruit les Ka et dissipe les sorts, des champs opposés dissipent le sort en s’annulant avec les champs magiques qui le constituent.

C’est cette cause qui nous intéresse. En effet, elle implique que tous les sorts ne peuvent pas cohabiter ensemble en un même endroit durant une grande période. Les sorts d’éléments opposés, sur une même cible, se dissipent très vite au bout de quelques minutes. Par exemple, puissance du juste et adresse du juste ne peuvent coexister longtemps car ils se fixent tous les deux sur les muscles et sont d’éléments opposés, l’Eau et le Feu.

Donc oui, il est possible d’être très puissant le temps d’un combat, mais au delà, cela implique de relancer réguilèrement les différents sorts, et donc de s’exposer à d’importants risques de maladresses.

Les sorts d’éléments neutres ou identiques, quant à eux, cohabitent sans s’annuler.

L’importance de l’élément

On pourrait alors se dire : peut m’importe, je vais lancer tous mes sorts en Lune, puisque je suis un Onirim. Avec une version de Puissance du Juste en Lune, et une chaîne analogique du genre pièges->embuscade->combat->force.

Mais cela n’est absolument pas du domaine de la Lune (au contraire, les éléments étant opposés). L’utilisation aussi visiblement contraire à sa symbolique d’un élément implique nécessairement une difficulté accrue [2] (à la rigueur une impossibilité, comme cela existe en Kabbale et ALchimie...)pour utiliser les champs magiques ainsi. En terme de règles, lorsque le dernier terme de la chaine analogique appartient à un autre élément, on peut appliquer les malus suivants (en addition aux malus de chaîne et de circonstance) :

Basse Magie Haute Magie Grand Secret
éléments neutres -6 -5 -4
éléments opposés -12 -10 -8

Visibilité des sorts

Enfin, il reste un dernier paramètre à considérer : la visibilté. Sur le même modèle que la visibilité pour les Ar-kaïm en fonction du niveau des Kas dans leur noyau, on peut imaginer que la présence de trop nombreux sorts crée des effets visibles :

  • condensation pour les sorts d’Eau, rides/vaguelettes sur les étendues d’eau.
  • développement très rapide de la végétation pour les sorts de Terre.
  • souffle autour du Mage pour les sorts d’Air.
  • les sorts de feu provoquant par exemple flamme de 30cm pour un briquet, ou la combustion rapide de la cigarette.
  • ombres déformées, troubles de l’image pour les sorts de Lune.

Ce genre d’effet est en général sans conséquence, mais peut se réveler gênant (ou intéressant pour le MJ...) face à un initié d’une arcane mineure...


A savoir

On peut aussi imaginer des conséquences aux niveaux physique et mental dues à une surexposition aux champs magiques.


[1sort qui, on peut le noter au passage, est incorrect.

[2sauf dans le cas d’un Mage suivant la Voie Primitive de la Spirale d’Elévation







[F.A.Q]- [Admin.] - [Plan du site]