[Sommaire] [Téléchargements] [Plan du site] [Forums] [Ecrire]
Recherche

[MJ Only] Les évènements occultes pendant la Fronde

par Ethaniael


Contexte historique

Au début du XVIIème siècle sont publiés les trois manifestes R+C : en 1614 paraît "Fama fraternitatis ou confrérie du célèbre ordre des R+C", puis "Confessio Fraternitatis Rosae Crucis. Ad eruditos Europae." en 1615 (qui révèle Christian Rosencreutz comme fondateur de la fraternité) et en 1616 "Les Noces Chymiques de Christian Rosencreutz", marquant le début du deuxième Mensonge R+C.

En 1622, deux campagnes d’affiches sont placardées dans tout Paris. La première indique : « Nous Députés du Collège principal des Frères de la Rose-Croix, faisons séjour visible et invisible en cette ville, par la grâce du Très-haut, vers lequel se tourne le cœur des Justes. Nous montrons et enseignons à parler sans livres ni marques, à parler toutes sortes de langues des pays où nous voulons être, pour tirer les hommes, nos semblables, d’erreur et de mort. »

La seconde : « S’il prend envie à quelqu’un de nous voir par curiosité seulement, il ne communiquera jamais avec nous ; mais si la volonté le porte réellement et de fait de s’inscrire sur le Registre de notre Confraternité, nous qui jugeons des pensées, lui ferons voir la vérité de nos promesses ; tellement, que nous ne mettons point le lieu de notre demeure, puisque les pensées jointes à la volonté réelle du Lecteur, seront capables de nous faire connaître à lui et lui à nous. » [1]

L’époque connaît une importante progression des pratiques ésotériques : des loges maçonniques apparaissent, pour le contrôle desquels les arcanes mineurs se battent (R+C et Synarchie). Les nobles "s’encanaillent" en pratiquant l’occultisme, fréquentant des sociétés secrètes, ou les Cours de Lune.

Lieux

- La Cour des Miracles : le lieu dénommé la cour des miracles était l’ancien quartier de Paris compris entre la rue du Caire et la rue Réaumur, dans l’actuel second arrondissement. Les voleurs et les mendiants avaient pris possession de ce quartier et allèrent jusqu’à élire un roi. [2] La Cour des Miracles est un lieu où les Bohémiens font la loi, se retrouvent pour préparer leurs plans, etc. La Justice du Roi n’a pas court dans la Cour des Miracles, de même que les Arcanes Mineurs y sont impuissants. Des membres des ARcanes mineurs (Mystes, R+C) se mèlent cependant à cette assemblée, de même que des Nephilim, du Jugement par exemple.

- La Cour de Lune : les rassemblements de la Cour de Lune sont l’occasion de fêtes au parfum de magie et d’ésotérisme, organisées par les Bohémiens, auxquels se mèlent avec plaisir les Nobles désireux de "s’encanailler". Bohémiens, Nephilim et humains initiés des différentes Arcanes Mineurs s’y retrouvent également afin de discuter et négocier (terrain neutre occulte). Les Nephilim de l’Amoureux sont également très présents dans ces Cours. Esméralda (?) est la reine de la Cour de Lune.

Personnages principaux

- L’Antéroi : frère jumeau de Louis XIV, enlevé à la naissance et élevé par Belzébuth ; le Diable le voit en effet comme l’Antéroi, destiné à renverser Louis XIV.

- Belzébuth : Mephisto de l’Arcane du Diable.

- Esméralda

- Galta : Nephilim du Soleil, incarnée dans la Marquise de Lansac. Elle profite de la disgrâce de la Reine en août 1637 pour se rapprocher de celle-ci, et persuade ainsi la Reine de lui confier l’éducation du futur Roi. Durant 8 ans, elle travaillera à éveiller et magnifier le Ka-Soleil de Louis XIV. Elle prend rapidement conscience que Richelieu, puis Mazarin oeuvrent pour d’autres Nephilim ; il n’y aura cependant pas d’opposition entre eux, les projets du Soleil ne semblant par déranger les déranger (et inversemment).

- Louis XIV

- Mazarin : diplomate et homme politique français, d’abord au service de la papauté, puis du Roi Louis XIV. [3] Il succéda à Richelieu, recommandé au Roi par Richelieu sur son lit de mort. Humain au service du Diable.

- Rebis

- La Reine de la Nuit : elle dirige les Cours de Lune. Il s’agit en fait d’Esméralda (?).

- Le Roi Borgne est un bohémien (Gitan ?) règnant sur la Cour des Miracles. Il est entré en possession de secrets importants concernant le Baphomet, qui permettraient notamment aux Templiers de le retrouver. Gravement blessé lors de l’attaque de la Cour des Miracles par les templiers (le 23 février 1653) et devenu Mahrimé, il disparaît dans les souterrains parisiens avec ses secrets.

- Richelieu : Né à Paris le 9 septembre 1585, Richelieu se tourne en 1605 vers une carrière militaire. Sacré évêque en 1607, il entre plus tard en politique et devint secrétaire d’État en 1616. Son ascension continue, aussi bien dans l’Église que dans l’État, puisqu’il devint cardinal en 1622 et principal ministre de Louis XIII en 1624. Il resta en fonctions jusqu’à sa mort, en 1642. [4] Le personnage est empli de sa mission gouvernementale, machiavélique et ambitieux. Il décrédiblise la Reine Anne d’Autriche en lui faisant reconnaître (en août 1637) sa correspondance secrète avec son frère le Roi d’Espagne, alors que le France est en guerre avec l’Espagne. Il enlèvera un des jumeaux de la Reine, aidé par la magie de ses alliés du Diable.

Les activités des Arcanes Mineurs

- L’activité des mystes est limitée à l’époque : ils ne se défendent que difficilement des attaues répétées de l’arcane XV. Ils réussissent cependant à s’implanter à la Cour, et finissent par récupérer à leur profit le travail effectué par le Soleil sur Louis XIV.

- L’activité templière dans la capitale est relativement importante : les templiers ont obtenus des informations permettant de penser que le Baphomet se trouve dans Paris, et que la personne se faisant appeler le Roi-Borgne, possède les informations nécessaires pour le retrouver.

- Les R+C sont les plus présents sur la trame occultes : le deuxième mensonge R+C vient d’être lancé et connaît un succès important, plusieurs loges francs-maçonniques se créent, où se mélangent humains et Nephilim. Les R+C manipulent en fait Mystes, Diable, Soleil, etc afin de conduire à l’affrontement de Louis XIV et de l’Antéroi. Les rituels effectués dans les loges préparent cet affrontement (notamment en accélérant le développement du Ka-Soleil de Louis XIV). Le but des R+C est d’obtenir un affrontement symbolique entre une grande figure solaire (Louis XIV) et son double négatif (l’Antéroi du Diable). L’intérêt n’est pas la victoire de l’un ou l’autre, mais le combat en lui-même : ce combat et ses proportions doit fixer dans les esprits, dans l’inconscient collectif et donc dans l’Eidos cette idée d’un grand affrontement entre une figure solaire et son double négatif. Ceci préparera l’affrontement entre Ram et l’Eth. La réussite de ce projet est donc une étape importante dans la réalisation de la Parousie.

- Les Synarques se lancent avec un peu de retard dans la bataille pour le contrôle des loges. Mais ils découvrent qu’une manipulation R+C sous-tend la trame occulte de l’époque (sans forcément en comprendre tous les détails), et toutes les prédictions de la Pierre Angulaire aboutissent à la même conclusion : la victoire des R+C. Les Synarques sont donc contraint de demander de l’aide à leur ennemis bohémiens pour contrecarrer leurs plans.

Les activités des Arcanes Majeurs

- VI (l’Amoureux) : participe à la Cours de Lune.

- XV (le Diable) : L’arcane XV organise l’enlèvement du frère jumeau de Louis XIV à sa naissance. Shaitan a en effet prophétisé la venue d’un Antéroi, que le Diable pense avoir trouvé en cet enfant. L’enfant est donc éduqué en tant qu’Antéroi ; il doit à terme renverser Louis XIV, prendre sa place sur le trône et offrir ainsi indirectement le pouvoir au Diable. L’enfant enlevé est alors éduqué par Belzébuth. L’Antéroi est également pourvu en artefacts magiques, grâce à l’attaque et au pillage de chapelles mystes par le Diable. Parmi ces artefacts, la Personna, artefact lunaire permettant à l’utilisateur de changer de visage, de voix et d’influencer ceux qui l’entourent.

- XVIIII (le Soleil) : Le Soleil s’introduit dans l’entourage de la Reine en l’isolant à la Cour. La Marquise de Lansac (le Nephilim du Soleil Galta) éduquera Louis XIV jusqu’à l’âge de huit ans, profitant de l’occasion pour développer son Ka-Soleil. Le retour de Suryo causera la perte de Louis XIV : en 1648, Suryo Premier Soleil, disparu depuis des millénaires, refait son apparition. Il demande à Shemesh le soutien nécessaire afin de retrouver les tablettes élémentaires, perdues en Amérique du Sud (tablettes où il a consigné ses découvertes sur l’incorporation du Ka-Soleil dans le pentacle des Nephilim). Shemesh ne peut refuser, du fait du prestige dont joui Suryo auprès des adoptés de l’Arcane. Ceci cause un affaiblissement du soutien fourni à Galta, ce dont profite l’Epée.

- XX (le Jugement) : présents dans la Cour des Miracles.

Déroulement des évènements

- Sous Louis XIII, la reine Anne d’Autriche est décrédibilisée aupès de Louis XIII : en effet, elle entretient une correspondance secrète avec son frère, le Roi d’Espagne Philippe IV. Cette correspondance continue après la déclaration de guerre de la France à l’Espagne, et contiennent alors des informations pouvant passer pour de la divulgation de secrets à l’ennemis. Richelieu obligera la Reine à signer des aveux sur cette correspondance, et le ménage sera fait dans l’entourage de la Reine. Celle-ci se retrouve alors isolée à la Cour. Cet isolement permet au Soleil de placer plusieurs personnes dans l’entourage de la Reine. Une de ces personnes, la marquise de Lansac, est en fait un Nephilim du Soleil, nommé Galta.

- En 1638, la Reine accouche de jumeaux. Un des jumeaux est enlevé à l’insu de tous (y compris de la Reine et de Galta) par Richelieu, grâce à l’aide de Nephilim du Diable. La double naissance est effacée de toutes les mémoires et l’enfant enlevé est éduqué par Belzébuth. L’enfant restant deviendra Louis XIV.

- Le Diable procède alors à l’attaque et au pillage régulier de chapelles mystes, dans le but d’affaiblir les Mystes et de récupérer des artefacts destinés à l’Anteroi.

- Grâce à sa présence dans l’entourage de la Reine, le Soleil la convainct de confier l’éducation du Roi à Galta. Celle-ci commence lentement à éveiller et magnifier le Ka-Soleil du Roi. Elle s’occupera de l’éducation du Roi jusqu’à l’âge de huit ans. A la mort de Louis XIII en 1643, le jeune Louis XIV a déjà un Ka-Soleil au delà de la normale. Mais le processus s’emballe, en fait sous l’influence des rituels R+C.

- Louis XIV échappe au Soleil : le retour de Suryo cause un affaiblissement de l’intérêt de l’Arcane du Soleil pour Louis XIV et son affaiblissement à la Cour. Galta se fait supplanter par l’Epée dans l’éducation de Louis XIV.

- A la fois les Mystes, le Diable et le Soleil sont manipulés par les R+C. La Synarchie prend conscience de l’importance du complot, mais devant son impuissance, décide de demander l’aide des Bohémiens (on peut supposer que Rebis appuiera cette demande auprès d’Esméralda).

- Les différents conflits éclatent le jour où la Cour de Lune et la Cour Royale fusionnent pour une nuit, le 23 février 1653 : au théatre du Petit Bourbon a lieu la représentation du "Ballet Royal de la Nuit". Le jeune Roi Louis XIV et Lully jouent dans ce ballet. Le ballet, les thèmes abordés, les danses et les chants des bohémiens créent une ambiance poétique et féérique. La Brume envoute l’assistance et réveille le Boheim présent en chacun. Le double but des bohémiens dans cette représentation est d’introduire un élément imprévisible dans les plans des R+C afin d’éviter leur succès, et d’éveiller les esprits au Boheim.

- Il est prévu que l’Antéroi attaque le Roi dans la dernière entrée de la Pièce, alors que l’Aurore cède sa place au Soleil (le Roi), figurant le retour de la royauté après la période sombre de la Fronde. Mais l’Antéroi n’atteindra jamais le Roi, stoppé par Esméralda et Rebis. Ceci et les rituels bohémiens pendant le ballet sonnent la fin de la manipulation R+C. Cet échec retarde grandement l’Egrégore, qui du coup ne pourra avoir lieu qu’après les "grands plans" des autres Arcanes Mineurs.

- Pendant ce temps, les Cours des Miracles sont prises d’assaut sous la direction des templiers, leurs membres étant tués ou dans le meilleur des cas envoyés aux galères. Eux aussi poursuivent un double but : tout d’abord "nettoyer" la scène occulte de la présence des Nephilim et des autres Arcanes Mineurs (Mystes, R+C). Mais aussi et surtout retrouver le Roi-Borgne, afin de lui arracher ses secrets sur l’emplacement du Baphomet.

- Gravement blessé et souillé par l’Orichalque, le Roi-Borgne devient Mahrimé et disparaît avec ses secrets dans les sous-terrains parisiens.

- La réplique des Mystes à la manipulation bohémienne est terrible : tous les bohémiens et Nephilim ayant participés au Ballet Royal de la Nuit sont impitoyablement pourchassés et exécutés. A la suite de ces évènements, une croisade contre les Bohémiens est déclenchée.

- Les assauts contre la Cour des Miracles et les Bohémiens ont également de graves conséquences pour Esméralda : celle-ci est en effet séparée de la caravane de Rôms qui l’avait accueillie.


[1Ces deux citations sont tirées de la page de Wikipédia sur les R+C

[2tiré de l’article de Wikipédia à ce sujet

[3Sa biographie complète peut par exemple être trouvée ici.

[4Cette courte biographie est un condensé de cet article.





Téléchargements

Cliquez sur l'icône ci-joint pour télécharger le(s) fichier(s) et/ou document(s).

Les Noces Chymiques de Christian Rosencreutz

Ce document est le troisième manifeste des R+C, publié en 1616 ; il relate les expériences spirituelles vécues par Christian Rosencreutz, révélant l’existence de la fraternité R+C et de son fondateur Christian Rosencreutz. Il s’agit d’un élément important du Deuxième Mensonge.


PDF - 6.1 Mo


[F.A.Q]- [Admin.] - [Plan du site]